Cristian Rovira, new president, and Jean-Marc Froger shake hands

EuCIE a un nouveau président !

Temps de lecture : 2 minutes

Réunis en Assemblée Générale le 13 février dernier à Berlin, les membres de la Confédération Européenne des Entreprises Inclusives (EuCIE) ont élu Cristian Rovira (CONACEE, Espagne) comme nouveau président pour les deux années à venir.

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour EuCIE. Il y a deux ans, quatre pays décidaient de s’unir pour porter leurs valeurs de l’entrepreneuriat inclusif à l’échelle européenne. Pour porter ce projet, Jean-Marc Froger (UNEA, France) acceptait de prendre en charge le premier mandat de présidence pour le lancement de EuCIE.

Avec son engagement, plusieurs actions ont été menées. Dès le 24 octobre 2017, EuCIE organise son premier congrès en présence de Risto Raivio, « senior expert » de la Commission Européenne. “Nous avons exprimé ensemble la demande auprès de l’Union Européenne pour qu’elle évalue et reconnaisse la contribution vitale des Entreprises Inclusives au fonctionnement de l’économie européenne et plus particulièrement dans le secteur de l’Economie Sociale Européen”, a rappelé Jean-Marc Froger durant l’Assemblée Générale de EuCIE.

2019 sous le signe de la croissance

Durant l’Assemblée Générale de Berlin, l’ensemble des membres de EuCIE ont remercié Jean-Marc Froger pour ses actions qui ont permis à la Confédération de construire sa base. Après une première présidence française, l’Espagne succède à cette responsabilité et assurera ce nouveau mandat. Cristian Rovira, vice-président de CONACEE, a été élu, à l’unanimité.

Le nouveau président de EuCIE a présenté son ambition pour les années à venir. Il a notamment mis en avant la nécessité de faire grandir EuCIE par l’inclusion de nouveaux membres européens. C’est tout un travail de mapping, de recherches et de prises de contact qui va être réalisé. En parallèle, l’ambition de EuCIE sera de poursuivre ses travaux visant à aider les entreprises à être plus inclusives et partager les bonnes pratiques en la matière et défendre ce modèle.

Les élections européennes prochaines permettront de concrétiser les ambitions de la Confédération en termes de relations parlementaires dans le but de renforcer le secteur de l’entreprise inclusive, acteur incontournable de l’économie sociale et solidaire en Europe et l’inclure dans la stratégie européenne 2020-2030.